L'actualité communale.

Une centaine de personnes ont répondu à l’invitation de la municipalité vendredi 3 septembre pour une réunion publique dont l'objet était de décliner, en avant première, aux habitants de Sanssac L’Eglise, l'esquisse de la future mairie .

Cette présentation avait lieu à la salle socioculturelle en la présence du cabinet d’architecte Let’s GO qui a été retenu pour élaborer ce projet.

Avant de donner la parole à Monsieur PHILIS représentant la société Let’s GO, Jean Yves BERAUD, premier magistrat de la commune évoquait le contexte et l’historique de ce projet. Il rappelait notamment que ce programme avait pris racine sous le mandat de la précédente municipalité et qu’il comprenait plusieurs sous dossiers. Deux d’entre eux sont intimement liés, le premier étant la construction et/ou rénovation de la mairie pour répondre à une occupation des locaux plus adaptée et plus fonctionnelle qu’elle ne l’est aujourd’hui et le deuxième celui de la rénovation de la place du bourg pour en faire un espace beaucoup plus attrayant pour les habitants, le commerce actuel et d’éventuels futurs artisans et/ou commerçants.

L’actuelle municipalité a donc logiquement repris à son compte ces intentions et en a accéléré le processus en confiant les études de faisabilité de ces réalisations aux différents organismes administratifs compétents. A la suite de celles-ci, elle a lancé un appel d’offre pour déterminer le cabinet d’architecte qui serait retenu.
Jusqu’à ces dernières semaines une difficulté subsistait car l’achat de la maison « JAMMES » par la Mairie n’avait pas été finalisé. Le terme « JAMMES » est utilisé pour désigner l’emplacement de la nouvelle construction, il correspond au nom de l’ancien propriétaire. C’est maintenant chose faite, l’acquisition a été actée tout début septembre.

Cependant, il ne s’agit que des prémices car il n’est évidemment pas question que la commune soit seule à supporter les coûts de cette réalisation qui avoisine le million d’euros. C’est pourquoi, dès le début de sa mandature, l’actuelle municipalité a multiplié les demandes de subventions auxquelles elle pouvait prétendre et initié des rencontres avec les responsables et élus des différentes structures nationales (Etat), régionales et départementales. A ce stade, si des décisions fermes et définitives n’ont pas été obtenues, des discussions avec l’état pour une subvention pouvant dépasser les 30 % sont sérieusement engagées. Il faut noté par ailleurs que, découlant de cet engagement, il existe, dans ce domaine, des bonnes pratiques permettant de penser que la région ne pourrait pas faire moins que l’Etat.

Ainsi, même si le département n’intervenait pas à la même hauteur, la municipalité compte bien obtenir des subventions qui dépasse les 60 % du coût total. Si tel n’était pas le cas, le projet serait sérieusement remis en question. Dans le cas contraire, la part de la commune au travers d’emprunts se situerait aux environs de 30 %, ce qui est tout à fait raisonnable au regard de notre endettement. Ce qui accroît la difficulté et qui, malheureusement n’est pas du ressort de la municipalité, c’est que pour prétendre à l’obtention de ces différentes subventions, l’appareil administratif impose que le permis de construire soit déposé et que le montant total des travaux soit formalisé.

Jean Yves BERAUD concluait son introduction en évoquant l’aménagement de la place du bourg qui reste également d’actualité. Et, si la situation se déroule comme il vient de l’évoquer, il se dit très optimiste pour envisager quelques mois plus tard, sans un endettement colossal supplémentaire le début des travaux de la rénovation de la place. En effet, compte tenu que la commune va récupérer la TVA sur les dépenses engagée pour la construction de la mairie, ce retour de TVA devrait permettre d’engager le projet Centre – Bourg.

Monsieur PHILIS, de la société Let’s GO projetait ensuite les différentes vues de du projet en précisant qu’il s’agissait d’une première esquisse, que rien n’était vraiment validé et qu’à ce stade, son cabinet allait tenir compte des suggestions et remarques de ses différents interlocuteurs. Il présentait les différents espaces situés au rez-de-chaussée : hall, bureau d’accueil, comptabilité, bureau multi services, salle du conseil, locaux techniques, cour intérieure. Au premier étage, se trouve le bureau du maire, le bureau des élus, une salle office prolongé par une terrasse aménagée, toiture végétalisée.

En matière d’énergie, le projet consiste à en réduire au maximum la consommation. C’est la raison pour laquelle en plus de l’isolation thermique, il est prévu d’installer des panneaux photovoltaïques sur le toit. Afin de préserver la mémoire du lieu, une partie du mur en pierre de la maison sera conservée sur la façade donnant sur la place en direction de l’église. Des fenêtres en aluminium orneront les différentes façades se mêlant aux pierres récupérées de l’ancienne bâtisse et au bardage à l’aspect rouille qui met en valeur le contexte historique de notre bourg.

Ensuite Monsieur PHILIS se prêtait au jeu des questions réponses sur les aspects techniques en apportant les précisions souhaitées par les participants. Concernant le projet dans sa globalité, quelques interventions exprimaient des inquiétudes, des craintes et des interrogations tout à fait légitimes.

Ainsi l’un des points forts qui fut abordé portait sur l’investissement qui serait trop important eu égard à l’importance de la commune. Si toutes les communes se comportaient comme celle de Sanssac, cela augmenterait de manière irresponsable la dette nationale et que ce seraient les générations futures qui en subiraient les conséquences. Par ailleurs à cette crainte était ajouté également que même si ce projet paraissait nécessaire et subventionné en grande partie, c’étaient tout de même finalement alimenté aussi par les impôts prélevés sur les revenus des habitants de Sanssac.

Certes, ce point de vue est tout à fait louable et généreux, mais appliqué à la lettre, cela signifierait qu’il ne serait pas possible de prévoir des gros investissements sur la commune. Il faut également noté que ce ne sont pas les impôts relatifs à la taxe foncière qui permettrait d’envisager des chantiers tels que celui de la mairie. Même si, cela peut paraître regrettable, mais c’est un fait, les ressources principales des communes sont les dotations de l’état, région et département qui sont distribuées au travers de subventions dont les montants et les quantités sont décidés en fonction de la faisabilité des projets et de leur utilité pour améliorer la qualité de vie des citoyens.

Quant à la culpabilité que les municipalités devraient avoir vis-à-vis des futures générations, même si le point de vue est généreux, il est cependant un peu béat. En effet, les communes qui nous entourent Bains, Ceyssac, Polignac, St Vidal, Chaspuzac, Loudes, ont toutes engagées de grosses dépenses pour rénover leur centre bourg et le rendre plus agréable. Elles ont pu le faire grâce à ces fameuses subventions dont une partie provient des impôts prélevés également par les habitants de Sanssac. Pour quelles raisons objectives la commune de Sanssac L’Eglise aurait-elle des scrupules ? Les habitants de Sanssac ne pourraient-ils pas également en profiter ?

A propos de l’endettement de la commune qui a été également un sujet de préoccupation, il a été indiqué que le taux d’endettement de la commune non seulement n’augmenterait pas dans les prochaines années mais sa tendance irait à la baisse. Cela s’explique tout simplement par le fait que dans les années précédentes la commune a réalisé la construction de l’école, puis celle de la salle socioculturelle. Si les choix qui ont été faits à l’époque étaient indispensables et nécessaires, heureusement qu’ils ont été faits, ils ont cependant contribué à accroitre de manière conséquente l’endettement que les maigres subventions obtenues n’ont pas pu atténuer.

Enfin, un point un peu plus polémique portait sur la question de la rénovation de la mairie actuelle qui aurait été écartée sans qu'une étude précise et détaillée ait été réalisée pour permettre d’avoir des éléments de comparaison avec le projet de construction décidé. Si effectivement, une telle étude n'a pas été effectuée, une estimation, réalisée par le cabinet Archigramme a été réalisée. Cette estimation n’a pas été présentée en détail devant le conseil municipal mais elle l’a été dans la Commission d’Aménagement Urbain. Ensuite, considérant que le projet de rénovation de la mairie actuelle comportait plus d’inconvénients que d’avantages par rapport à la construction d’une nouvelle mairie. Le conseil municipal a décidé à la majorité de s’engager dans le projet dont la première esquisse est présentée publiquement ce jour. C’est aussi le rôle d’un conseil municipal, proposer, débattre, agir et décider.

Au terme de ces différents échanges, le maire remerçiait les partcipants à cette réunion en les félicitant pour la richesse et la qualité de leurs interventions.

JB.

Visite Sous-Préfète
Visite Sous-Préfète

C’est avec beaucoup d’honneur que la Municipalité de Sanssac L’Eglise recevait ce mercredi 4 Août, Madame Raphaëlle Korotchansky nommée Sous-Préfète à la Relance en Haute Loire au début de l’année 2021.

Très peu de temps après sa nomination la Mairie de Sanssac L’Eglise s’était rapprochée des services préfectoraux pour solliciter un rendez-vous afin de promouvoir ses différents projets pour l’amélioration de la qualité de vie des habitants de Sanssac L’Eglise et de ses villages attenants.

Ainsi, au cours de ce rendez-vous, Monsieur Le Maire, Jean Yves Beraud, effectuait une présentation de la commune en insistant sur une de ses particularités qui en fait une commune des plus importantes de la Haute Loire en superficie et malheureusement une des moins lotie en essor économique et touristique.

En effet, la complexité s’accroît, du fait que géographiquement notre commune est coincée entre la zone de chalandise de Chaspuzac et celle du bassin du Puy en Velay. La population de ses 1200 habitants se répartissant pour moitié sur le bourg et l’autre moitié sur une dizaine de petits hameaux, cette dispersion de l’habitat multiplie les frais généraux, notamment pour l’entretien du territoire et des voies d’accès.

En termes de commerce, le bar avec son relais poste et la boulangerie ont bien du mal à eux seul pour créer une animation dans le centre bourg. Cette difficulté étant encore accrue du fait que la moitié EST de notre commune est naturellement attirée sur Le Puy. Le troisième commerce étant la pisciculture des Eaux de Vourzac qui est quant à lui excentré, hors du bourg.

En revanche, une quarantaine d’artisans sont installés sur notre territoire pour y déployer leur activité. Quant à la composition sociologique, s’il y a quelques années encore, il existait une prédominance rurale, aujourd’hui la commune compte moins de 10 exploitations agricoles et la majorité des habitants exercent une activité non agricole dans la commune ou en dehors.

Pour autant malgré ces difficultés, pour répondre aux besoins de la population et améliorer sans cesse le cadre de vie des habitants de la commune de Sanssac L’Eglise, la municipalité ne baisse pas les bras bien que le poids d’une commune lui paraisse très léger et la prise en compte de ses suggestions trop insignifiante face aux organismes dont elle dépend. En effet, les structures puissantes que sont les organismes préfectoraux ou encore la communauté d’agglomération, ne laissent que très peu de place à la « commune » et aux marges de manœuvre d’un maire et de sa municipalité.

Dans l’échange qui suit cette présentation Madame Korotchansky précise qu’un des objectifs de sa mission est de jalonner et d’accélérer la mise en place des contrats de relance et de transition écologique (CRTE) qui sont des contrats alliant ambition de transition écologique, développement économique et cohésion territoriale. La ventilation des 15 millions d’euros qui sont issus d’ores et déjà du plan de relance pour le département devrait se réaliser grâce à une mobilisation de tous les services de l’Etat en appui aux projets de territoires des collectivités.

Si elle comprend la complexité des relations qui peuvent exister entre l’état, la région, la communauté d’agglomération et la commune, elle estime qu’une municipalité se doit de vérifier si ses projets politiques sont bien pris en compte au sein du conseil communautaire et, si ce n’est pas le cas, c’est bien au sein de cette structure que le débat doit avoir lieu.

C’est à la suite de cet échange que justement, Monsieur Le Maire développe et commente les différents projets envisagés sur la Commune de Sanssac L’Eglise et qui devraient être réalisés à plus ou moins long terme en fonction des différents financements.

Le plus important pour l’instant est la construction d’une nouvelle mairie pour laquelle nous allons avoir après demain les esquisses des architectes et dont le dossier de construction devrait être bouclé en septembre. Cela devrait permettre ainsi d’avoir des engagements fermes de la part de l’Etat, la Région et le département pour leur participation au financement de ce projet qui avoisine le million d’euros. Si nous avons déjà un positionnement favorable à priori de l’Etat pour une subvention éventuelle allant de 35 à 40 %, le point de vue, lui aussi à priori positif de la région et du département reste à confirmer. La période électorale qui vient de se terminer ayant troublé quelque peu le jeu politique et freiné des futurs engagements.

Le deuxième projet que nous sommes en train de préparer est tout naturellement l’aménagement du centre bourg pour le rendre plus attractif. D’autres projets comme les réhabilitations de certains bâtiments communaux ou encore l’isolation thermique de la salle socio culturelle sont dans les cartons mais dépendent fortement de l’avancement de nos projets principaux.

Concernant les ressources propres de la commune, comme nous l’avons déjà évoqué elles sont extrêmement limitées compte tenu d’un essor économique et touristique très faible. S’il en est une tout de même qui est un sujet très sensible dans la population, c’est celle des eaux de Vourzac qui alimentent une partie du bassin du Puy. En boutade, nous précisons que si le bureau de la sous-préfète donne sur la place du breuil et qu’elle voit couler l’eau de la fontaine Crozatier, il faut qu’elle se dise qu’il s’agit de l’eau de Vourzac !

A quelques-unes de nos remarques visant à promouvoir des tarifs à moindre coûts pour les habitants de Sanssac L’Eglise compte tenu que cette ressource leur appartiendrait, Madame Korotchansky rappelle que le rôle de l’état et de vérifier et faire appliquer une égalité de traitement entre les usagers pour assurer une cohésion sociale et une solidarité entre les citoyens.

Bien entendu les élus municipaux présents ont acquiescé cette posture en précisant tout de même que la solidarité et l’esprit de cohésion sociale ne devaient pas être à sens unique ce qui, quelquefois, au regard de la distribution de l’argent publique, distribué ici ou là, ne permet pas d’en être complétement convaincu.

Au terme de cette entrevue, nous émettons le vœu que la visite de la sous-préfète puisse permettre un aboutissement favorable de nos différents projets. L’avenir nous le dira !

Dimanche 8 Aout le comité des fêtes avait programmé son habituel vide-grenier aux abords de la salle socio culturelle.
La météo très capricieuse de la semaine qui a précédé cette date et la pluie insistante jusqu'à la veille ne laissait présager rien de bon autant pour les organisteurs que pour les éventuels exposants.

Le doute et l'incertitude étaient maintenus jusqu'au bout.
Par chance un changement radical de la météo du Dimanche a sauvé la situation et a permis à notre manifestation de connaître un réel succès.
Dès 5h les premiers exposants étaient au au rendez-vous et très vite le site fut envahi par les étals et stands débordants d'objets divers.

Les amateurs, nombreux, n'avaient que l'embarras du choix entre vêtements, jouets, outillage, objets décoratifs et bien d'autres articles.

Sous un soleil radieux, dans ambiance estivale et détendue les visiteurs ont pu à loisir chiner, flâner ou tout simplement échanger au hasard des rencontres tout ceci bien entendu dans le plus strict respect des "gestes barrière".

Dans le même temps, au four banal, une équipe de bénévoles s'activait à la fabrication de miches croustillantes très appréciées par les amateurs de pain campagnard.

A la tombée de la nuit un défilé aux flambeaux avec les enfants nous conduisit jusqu'à la salle socio culturelle.
C'est là que, pour conclure les festivités, le public nombreux a pu admirer le très beau feu d'artifices offert par la municipalité.

Souhaitons que cette journée ait été pour tous un plaisir mais aussi un réconfort moral après une longue période empreinte de morosité conséquence de la crise sanitaire que l'on connaît depuis plus d'un an.

C'était la fête à Vourzac...

Samedi soir, une cinquantaine de convives se sont rassemblés pour partager le repas que chacun avait préparé.

Un agréable moment pour nous faire oublier la difficile pèriode que nous venons de vivre.

C'était la fête à Coyac...

Idem à Coyac où le village s'est réchauffé autour du feu de de la Saint Jean mais aussi du bar ou le vaccin anti covid coulait à flots...

Un agréable moment pour nous faire oublier la difficile pèriode que nous venons de vivre.

v id="collapsethree" class="collapse" aria-labelledby="headingFor" data-parent="#accordion">

C'était aussi la fête aux Issartoux...

Notre reporter sur place ne nous a pas encore fait passer les photos de ce sympathique évènement.

Elections départementales et régionales.

Dimanche 20 Juin et 27 Juin, comme partout en France les concitoyens de Sanssac étaient appelés à voter pour les élections départementales et régionales.

Ci dessous quelques photos du déroulement de ces opérations et les résultas.

La commune a été consacrée Village étoilé.

Vendredi 11 juin, la commune de Sanssac-l’Église obtenait trois étoiles du label Village étoilé pour sa première participation.

Ce label, mis en place depuis 1995 et décerné par l'ANPCEN (Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturnes), a déjà été obtenu par près de 33 communes en Haute-Loire, la première étant Saint-Julien-Chapteuil, il y a 20 ans.

L'extinction des lumières mais aussi…
« Ce n'est pas uniquement l'extinction des lumières durant la nuit qui est prise en compte. Il y a également le choix des lampadaires, des ampoules, leur hauteur, leur emplacement, commente Alain Mourlevat, représentant de l'ANPCEN en Haute-Loire, L'objectif de ce label est multiple : sensibiliser au non-gaspillage de l'énergie, au respect de la nature et de la faune nocturne et au simple bonheur de regarder les étoiles. »

Jean-Yves Béraud, maire de la commune, n'a pas manqué de remercier son prédécesseur, Gilbert Peyret, et l'ancien premier adjoint, Pierre Beaudet, qui avaient géré la mise en place nécessaire pour l'obtention du label.

Il a aussi salué son adjoint actuel, Gérard Mazoyer, qui a pris le relais. « Ce label n'est qu'une étape, puisqu'il est remis en question dans 5 ans. Nous resterons vigilants pour le garder. »

Commémoration de la
Victoire du 8 mai 1945

Merci aux élèves de l'école Michel Pignol et leurs encadrantes qui ont permis de fleurir le buisson de la paix Merci.Merci à Claudine, Gérard, Florence qui l'ont fait poussé. Merci à nos porte drapeaux, Madame Branche, Messieurs Chapon et Graille. Merci aux participants à cette cérémonie.

Jean Yves BERAUD Maire de Sanssac L'Eglise à partagé le dicours de Geneviève DARRIEUSSECQ, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants

8 mai 1945.

Par deux fois, l’Allemagne a signé sa capitulation sans condition. Pour l’Europe, la délivrance est là, la guerre est finie. Enfin. Après tant de souffrances et de désolations, après tant d’espérances et de luttes acharnées. Même les épreuves les plus douloureuses ont une fin. Même les tempêtes les plus dévastatrices s’achèvent.

Une joie bouleversée emplit les cœurs, les drapeaux ornent les fenêtres, les embrassades se noient dans la liesse populaire. Derrière les larmes de joie, celles de la peine affleurent. Personne n’oublie les villes ruinées, les vies dévastées, personne n’oublie que l’humanité a payé le plus lourd tribut de son histoire. Notre monde en fut à jamais changé. La Seconde Guerre mondiale est une rupture pour notre civilisation qui se sait, encore davantage, fragile et mortelle.

Soixante-seize ans plus tard, reliés par notre mémoire commune et épris de la même reconnaissance, nous nous unissons par la pensée et par notre hommage pour saluer le souvenir de celles et ceux qui ont combattu et abattu le fléau nazi.

Pour notre pays, rien ne fut simple, ce combat prit de nombreux visages et la victoire mille chemins. Malgré les ardents soldats de Moncornet, d’Abbeville, des Alpes, de Saumur et tous « ceux de 40 », l’ombre de l’occupation, de la division puis de la collaboration a jeté son voile obscur sur la France.

Il y a 80 ans, en 1941, les flambeaux de la Résistance brillaient déjà. Le flot du refus et de l’espérance montait tandis que la répression forgeait son funeste souvenir à Chateaubriant, au camp de Souge ou au Mont-Valérien. La France libre recevait les ralliements des territoires ultramarins et poursuivait son inlassable épopée. Dans les sables de Koufra, elle nouait un pacte avec la victoire et par la voix du colonel Leclerc regardait déjà vers Strasbourg. A l’instar d’Hubert Germain, dernier des compagnons de la Libération, ce fut toute une jeunesse ardente et résistante qui refusa la défaite et l’asservissement, qui refusa de servir les desseins de l’occupant. Tous, ils ont permis à la France de s’asseoir à la table des vainqueurs.

Cela fut rendu possible par le combat acharné des armées françaises et des armées alliées, par les Forces Françaises Libres qui jamais ne cessèrent la lutte, par le dévouement des résistants de l’intérieur, par chaque Française et Français qui a refusé l’abaissement de la France et la négation de ses valeurs. Notre gratitude demeure indéfectible.

Entendons les mots de Malraux : « un monde sans espoir est irrespirable ». La victoire de 1945 est le succès de l’espérance, mais elle est aussi l’aube d’un nouvel effort collectif pour la reconstruction, pour la paix et pour l’Europe. Hier comme aujourd’hui, face aux épreuves et aux crises du temps, la Nation française se tient debout, résiliente et espérante.

Unis et solidaires, souvenons-nous de l’adversité surmontée et de la liberté reconquise.

Aujourd'hui, la vaccination représente un espoir pour que chacun puisse se protéger et pour protéger l'ensemble de la population. C’est la voie la plus prometteuse pour sortir enfin des confinements locaux démoralisants, épuisants.
La démarche initiée par la mairie en lien avec le CCAS pour recenser les personnes volontaires de plus de 75 ans pour se faire vacciner a été une opération fructueuse.

La mairie a assuré et assure toujours un relais efficace avec notre centre de vaccination local Emile Roux pour la prise de RDV.
En effet, 75 % des personnes contactées ont profité de cette opportunité pour se faire inscrire auprès de la commune.
Cependant, le rappel de la part du centre de vaccination peut paraitre, pour certaines personnes, un peu long.
Prenez soin de vous et de vos proches !
Vaccination Vaccination
L’association Buena Onda a organisé une course d’orientation le samedi 13 Mars à laquelle quelques familles ont participé tout en respectant les règles sanitaires.
Le jour de ce type d’événement, merci aux promeneurs de ne pas enlever les balises prévues à cet effet et qui sont récupérées une fois l’épreuve terminée.
Si l’envie vous prend de faire un geste pour l’environnement profitez en pour ramasser tous les détritus de plastiques, il n’y en a suffisamment dans la nature pour satisfaire votre dévouement !

  • Malgré les arguments déployés qui n’ont pas été contestés par l’académie,
  • malgré le positionnement en faveur du maintien de notre classe tant des élus de Sanssac L’Eglise que ceux de Saint Vidal,
  • malgré le soutien des parents d’élèves,
  • malgré l’appui des élus départementaux notamment Jean Pierre VIGIER, député,
  • malgré la rencontre avec les représentants de l’académie qui nous ont écoutés poliment mais ne nous ont pas entendus
une classe de l’école Michel PIGNOL fermera à la rentrée prochaine.

Ainsi, Marie Hélène Aubry, directrice des services départementaux de l’Education Nationale n’hésite pas à affirmer dans l’édition de l’Eveil de la Haute Loire du 6 Février qu’elle a eu « un débat constructif entre représentants des élus, des parents et des personnels » ! Un débat constructif qui se conclut par la fermeture de 10 classes sur notre département et dont l’une d’entre elle nous concerne directement ! Seules 2 écoles ont pu tirer leur épingle du jeu, celles de Cussac sur Loire et celle de Saint Pal de Chalencon. C’est tant mieux pour ces deux écoles.

Mais pourquoi seules ces deux écoles ont pu être sauvées ? Pourquoi n’eut-il pas été possible qu’une ou deux de plus soient concernées avec des critères similaires. Nous n’avons pas d’explications ! En l’absence de celles-ci, nous pouvons imaginer que d’une manière totalement technocratique, le rectorat avait décidé qu’il fallait qu’il y ait à minima 10 classes qui ferment en Haute-Loire. Elle a tenté d’aller au-delà de ses objectifs fixés arbitrairement en proposant 12 fermetures.

De cette manière elle faisait d’une pierre deux coups, si personne ne s’était offusqué de ces fermetures elle aurait gagné sur toute la ligne avec 2 fermetures supplémentaires. Si en revanche, ces propositions avaient du mal à passer elle se laissait une marge de négociation, laissant croire à une pseudo concertation en ne fermant pas 2 classes sur les 12 annoncées au départ. Ensuite, sur les 2 classes choisies, sans doute que, la mobilisation et le rapport de force établis ici ou là, ont pesé dans les choix finaux et que peut être le Préfet de la Haute Loire, perturbé par l’opération escargot sur la RN 88 de l’Ecole de Malpas en colère, a susurré dans l’oreille de l’Inspectrice d’Académie que ce serait pas mal qu’elle revienne sur sa décision de fermeture de la maternelle de Malpas !

Quoiqu’il en soit c’est une mauvaise nouvelle pour notre école, surtout en sachant qu’avec 97 élèves, nous étions tout juste en dessous la barre des 100 élèves, seuil en dessous duquel peut être envisagée une fermeture. C’est d’autant plus vrai qu’en revanche, pour ouvrir une nouvelle classe, le seuil fixé par l’Education Nationale est de 125 élèves : cherchez l’erreur !

Enfin, même si les promesses n’engagent que ceux qui y croient, terminons cet article sur une lueur d’espoir en rappelant que la secrétaire d’Etat à l’Education prioritaire Nathalie Elimas, s’exprimant au nom du ministre Blanquer, répond à un Sénateur mercredi 3 février 2021, lors des questions au Sénat : « Depuis la rentrée 2020, aucune fermeture de classes ne s’est faite dans les communes de moins de 5 000 habitants sans l’accord du maire. Il n’y a pas de raison que cela change. Le travail fin est en cours avec tous les élus en ce sens. »

Interrogée par un journaliste après la séance, elle confirme : « Nous ne fermons ni école ni classe dans les petites villes de moins de 5000 habitants sans accord du maire. »

Nous en prenons acte !

Le Conseil Municipal.

Article paru dans l'Eveil du 6 Février.
La première mouture de la carte scolaire a été revue vendredi après-midi : les classes des écoles de Cussac-sur-Loire et de Saint-Pal-de-Chalencon ne fermeront pas.

Publié le 06/02/2021
Si la matinée semble avoir tourné au bras de fer entre les syndicats et Marie-Hélène Aubry, directrice des services départementaux de l’Éducation nationale, l’après-midi a laissé place à « un dialogue constructif entre représentants des élus, des parents et des personnels » précise-t-elle.

Lire la suite. Carte scolaire Fermeture de classe




Suite au rassemblement de mardi 2 Février qui a fait l'objet d'un article dans plusieurs médias et sur notre site internet, la pression augmente du coté des décideurs de cette éventuelle néfaste décision.
Un rendez-vous était pris pour Mercredi 3 Février entre la Municipalité de Sanssac L"Eglise, l'Association des Parents d'Elèves et les Représentants de l' Académie.
Par ailleurs, la municipalité a été destinataire, en souien, d'une lettre ouverte, trés bien argumentée, qu'une maman de l'Ecole de Sanssac adresse à Madame l'Inspectrice d'Académie et que nous mettons avec son accord, à votre disposition pour information sur notre site en cliquant sur le lien ci-dessous.

*************************************************************************************************


Lors d’une rencontre en mairie, le 11 Janvier dernier avec Madame Catherine GARRIGUE, inspectrice de l’Education Nationale, il avait bien été évoqué l’éventuelle fermeture d’une classe à l’Ecole Michel Pignol, mais rien ne laissait présager d’une décision aussi rapide et cavalière !

Les élus du Conseil Municipal ont été mis, une fois de plus, devant le fait accompli et ont appris par la presse (Dans Eveil du jeudi 28 janvier) la nouvelle carte scolaire et la fermeture d’une classe à Sanssac L’Eglise sans qu’aucune concertation n’ait eu lieu !


Aussi, à l’unanimité, l’instance municipale a approuvé le courrier signé par le Maire et adressé à Madame Marie Hélène AUBRY, inspectrice d’académie. Ce courrier, dont vous pouvez prendre connaissance en cliquant sur le lien ci-dessous, insiste sur de multiples raisons qui militent pour le maintien de l’équipe pédagogique et l'organisation actuelle de 5 classes.

Le conseil municipal invite les parents d’élèves, les professeurs des écoles, les personnels de l’école à soutenir leur volonté du maintien de la classe visée par cette décision et soutenir les actions qui pourront être prises pour aller dans ce sens.

Le Conseil Municipal..
Rassemblement 2 Février 16 H 15.

Rassemblement de ce jour à 16h15 devant l'école , rassemblement organisé par l'APE et qui a tout notre soutien. Le but en est naturellement le maintien de la classe dont la suppression est envisagée.
L'Inspectrice d"Académie nous a fixé rendez-vous demain mercredi 3 février à 14H. Nous serons reçu à 3 , La déléguée à l'école, le maire et un / une représentant-e de l'APE.
St Vidal, ayant déjà été reçu par l'Inspectrice d"Académie sur la question du Regroupement Pédagogique Intercommunal ne souhaite pas venir avec nous, mais la municipalité de St Vidal était présente au rassemblement.

Mercredi en fin de matinée, les employés communaux ont été conviés par la municipalité à un moment de convivialité pour partager un bout de galette à l'occasion de la nouvelle année.
Une occasion pour Jean Yves BERAUD, maire de Sanssac L'Eglise, de rappeler qu'en ce début d'année un peu particulière à cause de la COVID, il n'a pas été possible comme à l'accoutumée d'inviter toute la population pour célébrer l'évènement comme il se doit. Nos concitoyens devront malheureusement et indépendamment de notre volonté se satisfaire d'une simple lettre de vœux qui ne réduit en rien, ni la volonté, ni les intentions de la nouvelle municipalité d'être au plus près de ses concitoyens.

Ce moment a permis de mettre en lumière le travail accompli par les ATSEM et toutes les personnes qui s'occupent au quotidien des enfants et élèves pour leur bien-être et leur apprentissage. Ces activités pourraient être appelées à évoluer pour donner suite à l'opération "Label Ecoles numériques 2020" pour laquelle nous nous réjouissons que notre commune ait été retenue.

La disponibilité et les activités des trois employés municipaux et de nos deux collaboratrices au Secrétariat de Mairie ont également été soulignées en précisant qu'il faut, bien entendu, poursuivre à mieux se connaître pour apprendre à mieux travailler ensemble !

Ce qui doit nous guider c'est l'intérêt général, poursuivre le travail accompli par la précédente municipalité et travailler au rayonnement de la commune.

Ce moment a été aussi l'occasion pour le premier magistrat de la commune d'égrener les multiples dossiers qui nous attendent et qui passent de l'entretien des chemins, des voies communales, à l'ouverture d'un point relais postal "Au petit marché" jusqu'à nos deux grands projets qui restent le centre bourg et ses deux étapes indissociables : la mairie et la place.

La dégustation de la galette a conclu d'une manière fort sympathique ce bon moment de convivialité et comme quelquefois le hasard fait bien les choses, une des fèves a été tirée par Claudine DURAND qui a en charge le lien entre l'école et la municipalité. C'est donc un signe du destin...

Joseph Boyer.


Chères concitoyennes et chers concitoyens de Sanssac l’Eglise
Habitants du bourg, comme des villages de Coyac -Driaudes - Eyssac - Farreyrolles - Les Vignes - Le Zouave - Lonnac Mezeyrac - Vourzac

Cela aurait été un grand plaisir pour la nouvelle équipe municipale de pouvoir vous accueillir toutes et tous à la salle socio-culturelle et vous présenter d’abord nos vœux, mais aussi pour évoquer nos travaux, nos projets. Les exigences sanitaires en ont décidé autrement.

Cela est bien dommage. Mais nous savons que cela est nécessaire : certaines de nos familles ont perdu des proches à cause de cette pandémie. Il ne faut pas faire comme si cela ne nous concernait pas, comme si nous n’étions que victimes de tracasseries administratives. Le nombre de décès, de malades, en France, en Europe, dans le monde, la durée de cet épisode démontrent que cette situation est bigrement sérieuse et qu’il faut la considérer ainsi.

Mais cette indispensable prudence ne doit pas nous conduire à nous refermer sur nous : la vie communale s’est poursuivie et continuera : chaque citoyen-ne peut et doit s’y intéresser et à nous, équipe municipale, d’être transparents.

Les « bulletins express » vous ont tenus informés de chantiers ouverts, de la vie à l’école, des initiatives municipales. Le bulletin complet que vous venez de recevoir y a ajouté les activités de nos associations : si cette année ne fut pas la bombance permanente, vous voyez que la vie continue et est prête à s’accélérer à nouveau dès que possible.

Vous avez certainement lu dans le bulletin municipal que nous mettons en place, pour fluidifier cette information, un outil pour les téléphones portables : Panneau Pocket. C’est gratuit, c’est simple, et vous pouvez recevoir en direct les messages de la mairie : réunions publiques, spectacles, travaux de voirie, nouveautés dans la commune, comme p ex l’ouverture prochaine du relais postal chez MICKAËL, le Petit Marché au bourg. Vous ne serez pas serinés sans cesse et, je le répète, c’est très facile d’accès une fois installé sur son portable.

Alors, justement à quelles nouveautés faut-il s’attendre ? Je ne parle ici que des décisions susceptibles d’être prises par la commune. Pas question dons ici de promettre la fibre ou la lune, le chemin vers la première étant plus mystérieux pour nous que le vol vers la seconde.

Il est certain que nous allons continuer à conserver à la commune un outillage efficace pour les travaux de voirie ou similaires, comme le déneigement. Cela va nécessiter quelques investissements.

Nous nous devons aussi de travailler au ralentissement de la circulation de transit dans le bourg. Nous avons obtenu une subvention pour cela et allons travailler avec les services d’appui du Conseil Départemental en ce sens. Nous avons la compétence dans les zones d’habitat groupé pour ces aménagements. La traversée du Zouave, autre point noir pour nous, relève de la seule compétence de Département. Mais nous sommes en contact pour faire évoluer les choses.

Nous allons veiller à l’état général des voies communales : pas question de mettre de l’asphalte partout, mais consolider certaines voies dont le soubassement s’est dégradé, comme aux Vignes, suivre des dommages de surface et bien sûr finir les travaux de Lonnac. Ceux-ci nous ont causé bien des surprises, et donc des coûts supplémentaires, mais le temps de la finition est bientôt arrivé.

Le projet pour nos bambins est celui de « l’école numérique ». Nous avions posé un dossier de subvention pour cela et ce dossier a été retenu. Il nous faut, équipe enseignante et mairie, mettre en œuvre ce projet. Mais pourtant, à ce jour, il y a plutôt de l’inquiétude : du côté des gestionnaires de l’2ducation Nationale, il y a des velléités de supprimer une classe. La commune a investi sur les bâtiments, sur leur aménagement intérieur ou celui de la cour, se lance dans un investissement informatique lourd et l’inspection académique vient souffler un air glacial pour contrepartie, en mettant en œuvre des arguties de circulaires dont le seul but est de sacrifier des postes. La commune, avec votre appui, ne laissera pas ce vent mauvais faire son œuvre.

Enfin le grand projet reste le centre bourg et ses deux étapes indissociables : la mairie et la place. Nous en sommes au temps du montage financier comme je vous l’avait dit. Il faut convertir dans le réel les annonces politiques de soutien à la relance, à l’investissement à la rénovation des centres bourgs et ce passage du politico-médiatique à l’engagement concret n’est pas si automatique que cela. Comme dans les contrats d’assurance, il y a « les petites lignes ». Mais nous restons optimistes et volontaires.

Volontaires, ce terme ne s’applique pas qu’aux élus, je tiens à le souligner. C’est l’ensemble du personnel communal qui doit ici être évoqué.

Le personnel administratif, Jeannine et Marie-Claude. Complexité administrative toujours plus grande, informatique incertaine de bugs en coupures, nouvelle équipe municipale et donc nouvelles pratiques, sans compter le gel-dégel dû à la COVID, telle a été la marque sportive de l’année pour cette équipe. Taire face à ce cumul de difficultés mérite d’être salué.

Le personnel de l’école, Fabienne, Christine, Christiane, Marie-Laure, Valérie, Edina, Lise, elles aussi ont dû s’adapter aux règles et gestes de prévention auprès des enfants, ce qui allonge les procédures, les passages, sans oublier le régime de la reprise des classes en juin quasiment de façon expérimentale . Tout cela demande une grande rigueur à la quelle elles se sont pliées et mérite un coup de chapeau.

Le personnel technique, Serge, Gilles, Lucas, qui a assuré les travaux d’entretien de voiries, mais aussi qui a procédé à des travaux de peinture à l’école, qui s’est attelé à la reconstruction de la fontaine de Driaudes, et qui ces derniers matins assurent vos circulations le matin. Parce que leur travail est à la vue de tous, la critique est facile, et souvent injuste. Mais j’invite à ce que chacun regarde, honnêtement, en ces temps neigeux l’état des chaussées sur nos voies communales et celui de nombre de communes ou routes alentour. La perfection n’existe pas et il y a toujours possibilité de faire mieux. Mais les élus vous garantissent que c’est ce qu’ils essaient de faire jour après jour.

Merci à vous, lectrices et lecteurs d’être allé jusqu’au bout de cette revue de détail. Il me reste le principal à faire :

Au nom du personnel communal, des 15 élus de notre Conseil, je vous présente tous nos vœux de réussite dans vos projets à vous aussi, de bonheur douillet parmi les vôtres, et de santé, santé active par le respect des gestes de prévention, par l’attention portée à ce qui nous est offert pour enfin briser la chaine de cette sournoise contagion.

Soyons solidaires et fraternels, nous en serons plus forts.

Le Maire de SANSSAC l’EGLISE

Jean-Yves BERAUD.
Video Claudine DURAND
Photos Claudine DURAND
Photos Christine RAVEYRE
Noel ecole Michel Pignol
Noel ecole Michel Pignol
Noel ecole Michel Pignol

Commémoration du 11 Novembre

Baptiste GRAILLE à l'honneur.

Commémoration 11 Novembre 2020
Commémoration 11 Novembre 2020
Commémoration 11 Novembre 2020

C’était il y a un siècle.

Ce 10 novembre 1920, la Grande Guerre est achevée depuis deux ans. Dans la citadelle de Verdun, Auguste THIN, soldat de deuxième classe et pupille de la Nation, dépose un bouquet d’œillets blancs et rouges sur le cercueil d’un soldat. Un parmi tous les combattants des Flandres, de l’Artois, de la Somme, du Chemin-des-Dames, de Lorraine, de la Meuse… Un de ces braves ! Un des poilus qui participa à une interminable guerre. Un de ces Français qui œuvra à la tâche incommensurable de la Victoire.

Un parmi des milliers qui est devenu le Soldat inconnu.

Le 11 novembre 1920, le peuple de France l’accompagne solennellement sous les voûtes de l’Arc de Triomphe. La patrie, reconnaissante et unanime, s’incline respectueusement devant son cercueil, en saluant la mémoire de tous les soldats morts sous le drapeau tricolore.

Quelques mois plus tard, il était inhumé. Depuis 1923,la Flamme du Souvenir veille, nuit et jour, sur la tombe. Chaque soir, elle est ravivée pour que jamais ne s’éteigne la mémoire. La sépulture du Soldat inconnu est devenue le lieu du recueillement national et le tombeau symbolique de tous ceux qui donnent leur vie pour la France. Cet anonyme représente chacun de nos morts et tous nos morts en même temps.

Cette mémoire vit également dans chacune de nos communes, dans chaque ville et village de France, dans chacun de nos monuments aux morts, dans chacun des cimetières, dans nos mémoires familiales. Elle vit dans l’œuvre de Maurice GENEVOIX qui entre aujourd’hui au Panthéon. Le Président de la République l’a souhaité en l’honneur du peuple de 14-18.

Maurice GENEVOIX n’entre pas seul dans le temple de la Nation. Il y entre en soldat des Eparges, en écrivain et en porte-étendard de « Ceux de 14 ». Il y entre avec ses millions de frères d’armes, ceux dont il a immortalisé le souvenir, l’héroïsme et les souffrances. Il y entre avec toute la société, de la première ligne à l’arrière, mobilisée face à l’adversité et qui a tenu avec une admirable endurance.

8 millions de soldats combattirent sous les couleurs de notre drapeau, aucun d’entre eux ne revint totalement indemne. Des centaines de milliers furent blessés dans leur chair comme dans leur âme. 1 400 000 tombèrent au champs d’honneur. Nous ne les oublions pas. Inlassablement, nous les honorons.

Chaque 11 novembre, la Nation rend également un hommage solennel à tous les morts pour la France, ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui. Chaque année, nous rappelons leur nom.

Chaque 11 novembre est un moment d’unité nationale et de cohésion autour de ceux qui donnent leur vie pour la France, de ceux qui la servent avec dévouement et courage. En ces instants, au souvenir des évènements passés et aux prises avec les épreuves de notre temps, nous nous rappelons que c’est tout un peuple, uni et solidaire, qui fit la guerre, qui la supporta et en triompha.

Ecole Michel Pignol

Intervention de Jean Yves BERAUD Maire de Sanssac L'Eglise.

Rentree Scolaire Toussaint 2020
Rentree Scolaire Toussaint 2020
Rentree Scolaire Toussaint 2020

Vous connaissez la devise de notre pays ?

Liberté, Egalité, Fraternité.

Ce ne sont pas des mots pour faire joli, ce sont surtout les valeurs de notre répubique, de notre
pays, de la France. Ce sont même les valeurs que l’on retrouve dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
Aujourd’hui notre pays est touché par des crimes odieux : vous avez entendu parler de ce professeur tué parce qu’il enseignait la liberté de l’esprit, ou de ces personnes tuées à Nice dans une église parce qu’elles priaient.
C’est très grave mais nous ne sommes pas les seuls à connaître aujourd’hui encore des actes de barbarie : vous avez entendu aussi comment parfois en Amérique des blanc qui se croientr le race supérieure s’en prennent à des noirs, ou au Brésil contre des Indiens de la forêt amazonienne, ou comment des musulmans sont tués en Chine ou en Inde, ou des jeunes filles capturées dans leur collège et déportés au Nigerie.
Tout cela est grave et encore plus grave parce que cela est pour des idées, des croyances.
C’est de l’intolérance.
Mais moi, ici, je veux vous parler de tolérance, car c’est trop important la tolérance.
C’est quoi, la tolérance ?

  • La tolérance, c’est admettre que chacun peut penser, croire, agir de façon différente de moi.
  • C’est donc respecter la liberté des autres, de leur différence, de leur pensée, de leur croyance, de leur mode de vie La tolérance,
  • c’est le respect de la liberté, le respect du premier mot de notre devise, de la première valeur de notre république, la LIBERTE
  • La tolérance veut dire que l’autre, même différent, a le même droit que moi de penser, de croire, de ne pas croire, de faire ou de ne pas faire. Nous sommes à égalité La tolérance c’est donc le respect de la deuxième valeur de notre pays, l’EGALITE.
  • La tolérance, c’est supporter que l’on pense pas tous pareils mais que l’on peut vivre ensemble, que l’on peut se respecter les uns les autres, que l’on peut s’écouter, échanger ses idées, en discuter, dialoguer ensemble, apprendre de l’autre, fraternellement.
  • La tolérance, c’est donc un aspect de la troisième valeur de la République, la FRATERNITE


Voila pourquoi celui qui assassine un professeur qui enseigne la tolérance, qui rentre dans une église, un temple, une synagogue, une mosquée pour tuer des gens à la prière, celui qui tourne le dos à la tolérance pour cette violence, c’est plus que de l’intolérance même, c’st du fanatisme.
Et ce fanatisme ne tue pas que des gens, il tue aussi les valeurs de notre pays, il tue ce qui fait de notre pays un pays de paix, de liberté , d’égalité, de fraternité. Il nous fait mal à tous, à chacun de nous, dans tout la France, et dans tous les nombreux pays qui, comme nous, ont accepté de suivre la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
Mais, vous voyez, je suis là avec on écharpe tricolore officielle, comme maire, comme le premier représentant de notre république dans la commune, avec vos professeurs des écoles, vos maitresses, pour vous dire que l’on n’a pas peur, que l’on a confiance, que nos valeurs sont les plus fortes.
Pour vous dire que l’école vous montre la voie de la tolérance, toujours, encore, en vous apprenant la richesse du monde, des pays, des gens, des cultures.
Bientôt, vous serez des des jeunes filles et des jeunes gens curieux, ouverts à toutes les idées, toutes les techniques, toutes les sciences , toutes les opinions. Cette curiosité, c’est le prolongement de le tolérance, de l’ouverture aux autres. Et ce sera une chance pour chacune et chacun de vous car vous pourrez vous remplir des richesses et des beautés du monde.
Ce sont vos maitresses aujourd’hui qui vous y préparent, qui vous l’apprennent.
Profitez-en.
Et remercions les en les applaudissant.

Le hameau de Lonnac se met au goût du jour.

Le hameau de Lonnac sur la commune de Sanssac-l’Église, est réputé pour ses sources permanentes. Certains foyers des environs viennent même y chercher de l’eau de source à boire.

Le mauvais état de la chaussée avait conduit la municipalité précédente à programmer des travaux de réfection. L’État, via la dotation aux territoires ruraux, y apporte son concours.

L’actuelle municipalité a aussi souhaité en profiter pour faire disparaître et enterrer la toile d’araignée des réseaux aériens.

La période du premier confinement a permis, en lien notamment avec le SEMEV, de préparer ces nouveaux travaux et ceux-ci ont pu commencer dès le début de l’été.

L’appui de la Région est sollicité pour accompagner cette nouvelle configuration.

La réputation de Lonnac, village des eaux, n’était pas surfaite : au fil du chantier des circulations souterraines se sont révélées, eaux sauvages que les vieilles canalisations souterraines oubliées, cassées avaient laissé fuir.

L’entreprise Broc, titulaire du marché d’enfouissement des réseaux secs a dû ainsi traiter d’abord ces désordres liquides.

Le chantier d’enfouissement se termine, bientôt la chaussée sera traitée, et le village de Lonnac va retrouver d’ici quelques jours sa tranquillité et son cadre de vie habituel. Les habitants seront ainsi récompensés des inconvénients qu’ils ont eus à subir depuis le début de ces travaux.

Lauréate d’un appel à projets lancé par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay est depuis fin 2015 labellisée « Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte » (TEP-CV).
Ce statut permet à l’Agglo d’accorder des aides financières à plusieurs projets sur l’ensemble du territoire. C’est notamment le cas de la commune de Sanssac-L’Eglise qui, grâce à ce coup de pouce, a pu rénover thermiquement sa mairie.
L’inauguration des travaux achevés s’est déroulée le 21 février en présence de M Gilbert Peyret, Maire de Sanssac-L’église, M Yves Rousset, Préfet de Haute-Loire, M Michel Joubert, Président de la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay, et de M Willy Guieau, Vice-Président en charge de la transition énergétique.

Rénovation thermique de la mairie de Sanssac-L’église

Le 27 septembre 2017, la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay a confirmé son soutien au projet de rénovation thermique de la mairie de Sanssac-L’église.
Ce projet a été pensé par la commune dans le cadre d’une démarche globale de diminution des consommations énergétiques de la commune, qui représentent 28% des charges à caractère général.
Pour exemple l’éclairage public vient d’être rénové pour permettre une extinction des lampadaires de 23h30 à 5h30, action dont l’économie générée pourrait atteindre les 45%. D’autres bâtiments communaux ont été remis aux normes (l’école et plusieurs salles dédiées aux activités culturelles et de loisirs).
Seul co-financement, le fonds de concours a permis d’apporter une aide précieuse à la rénovation thermique d’un bâtiment utilisé au quotidien par les usagers. Ce fonds de concours de 1,169 M€ est financé à 50% par l’État.
La participation du fonds de concours représente la moitié de l’investissement réalisé par la commune d’un montant de 20 891€ HT, qui consiste à remplacer les huisseries du bâtiment et à mettre en place une gestion centralisée du chauffage. Les travaux ont été réalisés de septembre 2017 à janvier 2019.
L’économie attendue par la commune devrait représenter au moins 25% de la consommation énergétique de ce bâtiment.

Territorialiser la politique de transition énergétique avec le dispositif TEP-CV

La Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay est depuis fin 2015 labellisée par l’Etat « Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte » (TEP-CV). Un TEP-CV est un territoire d’excellence de la transition énergétique et écologique.
L’objectif commun porté la Communauté d’agglomération et l’État est de territorialiser la politique de transition énergétique, en encourageant les actions visant à :

  • atténuer les effets du changement climatique,
  • diminuer les besoins en énergie (de ses habitants, des constructions, des activités économiques, des transports, des loisirs),
  • développer les énergies renouvelables,
  • diminuer les pollutions et le développement des transports propres,
  • préserver la biodiversité et des paysages,
  • développer l’économie circulaire et la gestion durable des déchets,
  • éduquer à l’environnement et l’écocitoyenneté.

La Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay a contractualisé avec l’État un programme global pour un nouveau modèle de développement par le biais de 4 contrats signés fin 2015 et 2016.
Elle a jusqu’à fin 2019 pour mettre en œuvre ce programme d’action démarré en 2016. Cela représente 4 M de crédits Etat au titre des TEP-CV, pour soutenir les 7 M d’euros d’investissements prévus sur le territoire. Le taux exceptionnel du soutien de l’État par projet peut s’élever jusqu’à 80% d’aide.

L’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, un axe majeur de la transition énergétique

Les bâtiments sont le premier poste de la consommation énergétique en France. L’État a pour ambition de réduire la consommation énergétique globale du parc de bâtiments tertiaires de 40 % à l’horizon 2030, et la consommation du parc tertiaire public de 15% à un horizon 2022.
Sur l’Agglomération du Puy-en-Velay, les premiers secteurs consommateurs d’énergie sont :
– l’activité tertiaire (19%), incluant les bâtiments publics,
– le résidentiel (43%),
(source : Étude préalable de la démarche TEPOS, Cabinet Artélia, 2018).

Sachant qu’en moyenne les bâtiments représentent 76% de la consommation énergétique des communes, l’une des actions du programme TEP-CV est la mise en place d’un fonds de concours pour apporter un soutien financier spécifique aux travaux de performance énergétique des bâtiments publics communaux.

Le fonds de concours communautaire «Performance énergétique»:

La Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay a donc lancé le 23 mars 2017 l’appel à projets du fonds de concours (sur le périmètre des 28 communes de l’ancienne agglomération). Ce fonds de concours d’un montant global de 1,169 M€ est financé à 50% par l’État.
Il décline trois volets d’intervention à travers la mise en place d’un fonds de concours communautaire « performance énergétique » :

  • la rénovation énergétique des bâtiments (isolation murs et toitures, changement des menuiseries),
  • l’amélioration des consommations énergétiques (utilisation d’énergies renouvelables, installation de chaudière performante, éclairage performant dans les bâtiments),
  • l’optimisation de la consommation de l’énergie (domotique, installation de GTC).

13 communes ont candidaté et ont été retenues

Le montant total des travaux de rénovation prévisionnels s’élève à 4M, dont 2M d’euros de dépenses éligibles. Ils seront subventionnés par ce fond de concours à hauteur de 584 000€, soit à un taux moyen d’environ 30%.
Le conseil communautaire a validé les montants prévisionnels de subvention le 27 septembre 2017. Il a été fait le choix de subventionner tous les travaux jusqu’à 100 000€ de dépenses éligibles à un taux de 50%, et de répartir ensuite l’enveloppe restante pour soutenir la part des projets dépassant 100 000 euros de dépenses prévisionnelles.
Dans le cadre du fonds de concours, le taux d’aide des projets varie donc de 20% pour les projets les plus importants, à 50%.
Les communes ont jusqu’à juin 2019 pour terminer leurs travaux. A ce point d’étape, toutes ont commencé dans les délais prescrits, et 9 sur 13 les ont soit achevés, soit sont sur le point de les achever.

Croissance Verte Sanssac L'Eglise.

Rappel de l'énigme dans le premier mail envoyé le 12 décembre.

Aux membres de la Commission Communication.

Bonjour à tous,<
En travaillant sur les documents de la mairie et notamment à propos de notre site internet et de notre prochain bulletin municipal, j'ai remarqué une petite anomalie dans le BAT qui vous a été envoyé par Florence.

C'est de toute façon trop tard pour rectifier, le bulletin est à l'impression.
Pour autant rassurez vous il n' y a rien de grave, mais du coup cela me donne envie de vous proposer un petit jeu des 7 erreurs.
Qui sera le premier d'entre vous, membre de la commission, à trouver cette anomalie ?.

  1. => j'attends votre réponse par mail.
  2. => une capture d'écran, envoyée à tous les membres de la commission, montrant la date et l'heure de votre bonne réponse à cette question fera foi.
  3. => Lorsque le bulletin sera imprimé et entre nos mains, nous pourrons élargir le jeu à tous les membres du conseil municipal.

Laquelle ou lequel d'entre vous sera le ou la plus perspicace ? 👀😉.
Nous pourrions peut-être proposer au prochain conseil municipal de voter une délibération pour primer l'heureux gagnant ...☺

Rappel des indices.

Je vous rappelle les indices que je vous ai fournis :

  1. Il ne s'agit pas de fautes d'orthographe ou d'article mal répertorié.
  2. La réponse est (presque) contenue dans le premier mail que je vous ai adressé à ce sujet.
  3. La réponse n'est pas sujette à interprétation. Il ne peut pas y avoir discussion. C'est une réponse binaire et factuelle.
  4. Il s'agit d'un "manque", un "oubli" qui saute aux yeux d'un lecteur attentif, logique et cartésien.

Que pourrai-je vous donner comme indice supplémentaire qui ne vous mette pas immédiatement sur la voie ? Allez tant pis, je m'y risque =>
  1. indice N° 5 : Cela concerne le statut de quatre conseillers de notre conseil municipal.

Là, c'est vraiment le dernier indice !

Ca y est vous y êtes ? Avec ce petit rappel, ai-je ravivé votre curiosité ?

Vous avez lu et relu et relu encore sans que vous trouviez la faille c'est frustrant n'est-ce pas ?

Rappelons tout de même que deux d'entre-vous, Claudine et Gérard ont été les plus perspicaces !


Bon, je vais éviter de vous faire attendre davantage...


Articles parus dans l'Eveil

Sanssac-l’Église.le site evaps.fr ne connaît pas la crise.

Publié le 23/09/2021
Le site de vente de cigarettes électroniques certifiées et de e-liquides de vape premium evaps.fr est basé à Sanssac-l’Église. En huit ans, l’entreprise est devenue une référence dans son domaine.

Lire la suite. Les aînés ruraux se retrouvent enfin.

***

Sanssac-l’Église.Les aînés ruraux se retrouvent enfin.

Publié le 18/09/2021
C'est avec beaucoup de plaisir que certains membres du club Les aînés ruraux se sont retrouvés mardi 7 septembre dans la petite salle jouxtant la mairie.

Lire la suite. Les aînés ruraux se retrouvent enfin.

***

Sanssac-l’Église.Construction d’une nouvelle mairie sur la place du bourg.

Publié le 11/09/2021
Vendredi 3 septembre, le maire de Sanssac-l’Église, Jean-Yves Béraud, et une partie du conseil municipal présentaient, en réunion publique, le projet de construction d’une nouvelle mairie sur la place du village.

Lire la suite. Rentrée Scolaire Sanssac L'Eglise.

***

Sanssac-l’Église.Rentrée scolaire Les derniers préparatifs à l’école pour accueillir les élèves, ce jeudi.

Publié le 01/09/2021
La rentrée scolaire se prépare dans les établissements du département. Tout doit être parfait (ou presque) avant l’arrivée des élèves. À l’école primaire de Sanssac-l’Église où cette année l’école comptera une classe en moins, enseignantes, maire et employés communaux s’affairent...

Lire la suite. Rentrée Scolaire Sanssac L'Eglise.

***

Sanssac-l’Église. Un vide-greniers très réussi.

Publié le 17/08/2021
Dimanche 8 août le comité des fêtes avait programmé son habituel vide-greniers aux abords de la salle socioculturelle. La météo très capricieuse de la semaine précédente et la pluie insistante jusqu'à la veille ne laissait présager rien de bon autant pour les organisateurs que pour les éventuels exposants. Le doute et l'incertitude étaient maintenus jusqu'au bout.

Lire la suite. Vide grenier Sanssac L'Eglise.

***

Sanssac-l’Église. Une trentaine de spectateurs pour un show unique.

Publié le 30/07/2021
Concept sorti tout droit du confinement, de nombreux artistes proposaient cette option : venir jusque dans les jardins des particuliers afin d’y montrer le fruit de leur travail dans un cadre respectant les contraintes sanitaires, puisque devant une jauge rédu ite.

Lire la suite. Village étoilé.

***

Sanssac-l’Église. La commune a été consacrée Village étoilé.

Publié le 17/06/2021
Vendredi 11 juin, la commune de Sanssac-l’Église obtenait trois étoiles du label Village étoilé pour sa première participation.

Lire la suite. Village étoilé.

***

Lonnac, la voirie va retrouver son revêtement.

Publié le 11/06/2021
Sanssac-l'Église. Lonnac, la voirie va retrouver son revêtement. Depuis quelques jours, les équipes des réseaux électriques s'activent dans le hameau de Lonnac, commune de Sanssac-l'Église. Après les travaux de génie civil pour enterrer...

Lire la suite. Travaux Lonnac

***

Un buisson de la paix pour ne pas oublier 39-45

Publié le 12/05/2021
Samedi 8 mai, la cérémonie de commémoration a revêtu un manteau d'espoir sous un soleil éclatant. Jean-Yves Béraud et son conseil municipal accueillaient les personnes présentes.

Lire la suite. Commémortaion du 8 Mai 1945

***

Le programme est préparé en amont

Publié le 03/05/2021
Navré mais prudent, Max Boyer, président de l’association Buena Onda, s’exprime : « Nous y avons cru longtemps, mis toute notre énergie pour l’organisation de ce festival, mais au vu des conditions, on préfère reporter en 2022 ».

Lire la suite. Festival Buena Onda

***

Bel ouvrage sur le lavoir de Driaudes

Publié le 09/04/2021
Depuis plusieurs mois, l'équipe technique communale était quotidiennement à l'œuvre au lieu-dit Driaudes à Sanssac-l'Église. Le résultat est épatant et très joliment réalisé. Ce lavoir demandait une réfection depuis de nombreuses années, faisant...

Lire la suite. Bel ouvrage sur le lavoir de Driaudes

***

Carte scolaire: Ces félicitations de Jean-Michel Blanquer qui font grincer des dents à Sanssac-l'Église

Publié le 27/02/2021
En l'espace de quelques jours, la municipalité de Sanssac-l'Église a été félicitée pour son « investissement au service de la communauté éducative » et informée de la fermeture d'une classe de son école à la rentrée. Explications.

Lire la suite. Carte scolaire Fermeture de classe

***

Un relais poste et de nombreux services

Publié le 02/02/2021
Sanssac-l'Église. Un relais poste et de nombreux services. Le bar-tabac Au Petit Marché vient d'inaugurer un nouveau service : un relais poste. Dorénavant, les habitants de Sanssac l'Église peuvent bénéficier des services suivants : expédition....

Lire la suite. Carte scolaire Fermeture de classe

***

Carte scolaire Fermeture de classe : élus et parents se mobilisent à Sanssac-l'Église

Publié le 02/02/2021
À Sanssac-l'Église, l'annonce de la fermeture d'une classe à l'école ne passe pas. Mardi soir, parents et élus ont sonné l'heure de la mobilisation avant une rencontre mercredi avec l'inspectrice d'académie.

Lire la suite. Carte scolaire Fermeture de classe

***

L’équipe du festival veut garder espoir

Publié le 30/01/2021
Samedi 16 janvier, l'équipe des bénévoles de l'association Buena Onda s'est retrouvée dans la salle socioculturelle. « Depuis des mois, on ne parle plus que par ordinateur, ça fait du bien de se voir », précise Max Boyer, président de l'association.

Lire la suite. L’équipe du festival veut garder espoir.

***

Histoire locale : Les énigmatiques bornes sculptées de l’abbaye de La Chaise-Dieu.

Publié le 17/01/2021
Récemment l’archéologue René Liabeuf a montré, au-dessus et en face, rive droite, des sources captées de Vourzac, en contrebas de la route reliant Vourzac à Bœux, un énorme et mystérieux signe en arceau gravé sur un prisme basaltique ovalaire de près d’un mètre de diamètre et que les locaux nomment le « pas du cheval de saint Symphorien ».

Lire la suite. Histoire locale : Les énigmatiques bornes sculptées de l’abbaye de La Chaise-Dieu.

***

Sanssac-l’Église Des vœux pleins d’ambition et de volonté.

Publié le 15/01/2021
C’est par voie de presse et par courrier que la nouvelle municipalité de Sanssac-l’Église présente ses vœux, cette année. « Cela est bien dommage, mais nous savons que cela est nécessaire : certaines de nos familles ont perdu des proches à cause de cette pandémie », souligne Jean-Yves...

Lire la suite. Sanssac-l’Église Des vœux pleins d’ambition et de volonté.

***

Sanssac-l’église : Les plaques sont désormais installées, mais les noms de rues ont toute une histoire…

Publié le 07/01/2021
Récemment, les villages de la commune se sont dotés d’une nouvelle signalisation qui indique le nom des voies de circulation et chaque propriété est désormais numérotée. C’est l’occasion d’évoquer l’histoire des noms de rues…

Lire la suite.

***

Sanssac l’Église Un colis pour fêter Noël

Publié le 24/12/2020
Cette semaine sera celle de la distribution des colis avant Noël. Les membres du CCAS distribuent près de 130 colis durant les matinées du lundi 14 au vendredi 18 décembre en mairie. Les quelque deux cents bénéficiaires sont les habitants de plus de 70 ans de la commune.

Lire la suite. Sanssac l’Église Un colis pour fêter Noël

***

Sanssac l’Église - Des dessins pour les aînés

Publié le 17/12/2020.
À l'initiative du conseil municipal, et en collaboration avec l'école Michel-Pignol et les parents, chaque élève de l'établis-sement a fait un dessin sur le thème de Noël

Lire la suite

Sanssac l’Église - Des dessins pour les aînés

***

Sanssac-l’Église Une visio-conférence tente de préparer un festival

Publié le 18/11/2020
Mardi 27 octobre, les adhérents de l’association Buena onda se sont réunis en visioconférence afin de remonter un nouveau fest ival en 2021, si les conditions le permettent.

Lire la suite
Sanssac-l’Église Une visio-conférence tente de préparer un festival

***

Sanssac-l’Église Remise de diplôme de porte-drapeau

Publié le 16/11/2020
Mercredi 11 novembre, Jean-Yves Beraud, maire, a remis à Alphonse Graille un diplôme d'honneur de porte-drapeau pour quinze ans de service. Une vingtaine de personnes assistaient à ce sympathie instant.

Lire la suite
Sanssac-l’Église Remise de diplôme de porte-drapeau

***

Sanssac-l’Église Vente directe, tournées, drive : la pisciculture du Vourzac change de tactique commerciale.

Publié le 11/10/2020
La pisciculture du Vourzac, à Sanssac-l’Église, aux portes du Puy-en-Velay, veut retrouver un nouveau souffle. Depuis quelques mois, la ferme aquacole employant sept personnes poss...

Lire la suite Sanssac-l’Église Vente directe, tournées, drive : la pisciculture du Vourzac change de tactique commerciale.

***

Sanssac-l'Eglise : un important dispositif de gendarmerie déployé pour interpeller un jeune homme à Farreyrolles

Publié le 03/10/2020
A la mi-journée, ce samedi 3 octobre, une vingtaine de gendarmes ont investi le village de Farreyrolles, sur la commune de Sanssac-l’Eglise suite à un différend familial. Un jeune homme de 26 ans a été interpellé.

Lire la suite
Sanssac-l'Eglise : un important dispositif de gendarmerie déployé pour interpeller un jeune homme à Farreyrolles

***

Sanssac l’Église Le secrétaire général de la préfecture dans la commune

Publié le 19/09/2020
Sanssac l’Église Le secrétaire général de la préfecture dans la communeLe secrétaire général de la préfecture de Haute-Loire, Rémy Darroux, qui est aussi sous-préfet de l’arrondissement du Puy-en-Velay, s’est rendu le 10 septembre à Sanssac-l’Église à l’invitation de la municipalité.

Lire la suite

***

Retour en classe en musique pour les élèves de l’école Michel-Pignol

Publié le 02/09/2020
Retour en classe en musique pour les élèves de l’école Michel-PignolTous les élèves de l'école ont fait leur rentrée à l'école au rythme de La vie d'écolier, de Guillaume Aldebert, petite chanson connue des plus grands, qui a permis une douce transition entre la vie à la maison et la vie à l'école.

Lire la suite

***

Sanssac l’Église - Décès de Jean EYAMRD Vourzac.

Publié le 02/09/2020
Sanssac-l’Église  Décès de Jean Eymard.Le 14 juillet, Jean Eymard quittait sa famille et ses amis. Jean était une figure de Vourzac et de la commune de Sanssac-l'Eglise, il en était aussi la mémoire. Il était de bon ton de le consulter pour savoir les us et coutumes qui réglaient la vie de nos campagnes, pour connaître les origines des familles ou les noms de lieu,

Lire la suite

***

Sanssac-l’Église Le doyen sera le premier magistrat

Publié le 29/05/2020
Sanssac-l’Église Le doyen sera le premier magistratLundi 25 mai, la séance d’installation du nouveau conseil s’est déroulée dans un climat particulier, puisque respectueux des gestes barrières.

Lire la suite

***

Sanssac l’Église L’artiste Yreulf expose à sa fenêtre

Publié le 16/05/2020
Sanssac l’Église L’artiste Yreulf expose à sa fenêtreInstallé sur la place de l'église à Sanssac-l'Église, Yreulf, de son vrai nom Jean-Pierre Fleury, a choisi d'exposer ses toiles à sa fenêtre afin d'en faire profiter tout le monde : « les expositions ne sont pas d'actualité pour le moment, précise-t-il, comme ça, je peux quand même montrer le fruit de mon travail ».

Lire la suite

***

Sanssac-l’Église La commune préparée au déconfinement

Publié le 12/05/2020
Sanssac-l’Église La commune préparée au déconfinementDimanche 10 mai, c'était jour de distribution de masques auprès des habitants de la commune. Gilbert Peyret, maire actuel, a réussi à obtenir la veille 1.200 masques de la Région et 400 du Département, dans l'attente d'en recevoir 1.200 de plus (600 à 700 du Département et 500 commandés par la mairie).

Lire la suite

***

Sanssac l’Église Une cérémonie sous une forme confinée, mais émouvante

Publié le 11/05/2020
 Sanssac l’Église Une cérémonie sous une forme confinée, mais émouvanteLa cérémonie du 8 mai fut brève, mais très émouvante. Seules cinq personnes pouvaient y assister. Les porte-drapeaux Pierrette Branche, Baptiste Graille et Noël Chapon étaient présents, accompagnés de Gilbert Peyret, maire en exercice, et Jean-Yves Béraud, élu le 15 mars, mais dont la prise de fonction a été retardée suite à la pandémie.

Lire la suite

***

Sanssac l’Église Le marché reprend son rythme

Publié le 04/05/2020
Sanssac L'Eglise Le marché reprend son rythmeLe mardi matin, sur la place de Sanssac-l'Église, c'est le moment des discussions, non plus autour d'un petit café, mais pendant la file d'attente qui se forme au marché hebdomadaire.

Lire la suite